Savoir renégocier efficacement lorsque l’étau se resserre...

Dernière mise à jour : il y a 9 heures

CREDITSIMMO.LU, un interlocuteur de choix en toute circonstance ! Au Luxembourg, tout client est autorisé à rembourser un prêt à taux d'intérêt variable à tout moment et de le remplacer par un autre prêt à taux d'intérêt fixe ou variable, moyennant certaines modalités. Par ailleurs, renégocier un taux fixe peut s’avérer tout aussi inté- ressant, surtout depuis la directive européenne de fin 2016 limitant le montant des péna- lités à six mois d'intérêts pour tout prêt accordé depuis la fin mars de cette même année.

Ce même règlement s'applique également aux remboursements anticipés des prêts à taux fixe jusqu'à un montant maximum de 450.000 euros, à condition d’avoir occupé soi-même la pro- priété pendant au moins deux ans. Mais au fait, pourquoi tout ce remue-ménage au sujet des taux depuis quelque temps?


Georges SPANIER CEO & Founder

Pourquoi une soudaine remontée des taux d’intérêt?

En fait, la progression récente des taux d'intérêt – depuis la fin du printemps dernier – s'explique principalement par le re- bond récent et persistant de l'inflation. Ce à quoi sont venues se greffer les anticipations des agents économiques en matière d'inflation, ainsi que les répercussions des actions des banques centrales face à la déviation de l'inflation de l'objectif de stabilité des prix à moyen terme, fixé par les autorités monétaires. Contrairement à ce que certaines per- sonnes peuvent croire, la banque de «Monsieur Toutlemonde» n’intervient pas librement en matière de fixation des taux. Néanmoins, eu égard à leur mode de financement, en l’occurrence sur les marchés financiers, ces dernières deviennent de facto tributaires à leur tour des taux en vigueur sur ces mêmes marchés, et ce, de manière conjoncturelle ou structurelle. Bien entendu, après avoir établi en amont des estimations plus au moins précises dans une pers- pective de consistance et d’optimisation de leur politique de financement à court et moyen terme, voire plus longtemps, les établissements bancaires se- raient alors en mesure de pro- poser des offres de crédits précises aux entreprises et aux ménages pour le financement de leurs projets d’investissements et/ou pour leurs besoins ponctuels de liquidité à court terme. Les ni- veaux des taux d’intérêt (fixes ou variables) offerts par ces établissements bancaires à leurs contreparties dépendront à la fois du coût de leur refinancement sur le marché interbancaire et/ou obli- gataires, lesquelles sont dépendants des taux directeurs fixés par les banques centrales.

De nouvelles orientations à toutes fins utiles

Pour la petite histoire, des taux directeurs bas adoptés par les banques centrales depuis plus d’une décennie sont destinés à la fois à soutenir les économies domestiques, à encourager les in- vestissements productifs et, par ricochet, la croissance économique. Or, la persistance d’un environnement de taux bas – qui fut accompagné ces dernières années par des mesures complé- mentaires de politique monétaire dites non conventionnelles – a évidemment augmenté la quan- tité de la monnaie disponible dans le circuit économique. Sachant que l’excès de quantité de monnaie se traduit à terme par une hausse généralisée des niveaux des prix, à longue échéance l’inflation demeure de facto un phénomène purement monétaire. Au sein de la zone eu- ro, et afin d’éviter un écart cons- tant entre l’objectif fixé au niveau des prix et l’évolution de ceux-ci, la BCE dispose des instruments nécessaires pour faire converger l’inflation vers l’objectif initial. Ainsi, le recours à une progression graduelle des taux d’intérêt pour affecter la demande globale demeure de loin l’instrument privilégié et efficace des banques centrales majeures pour mainte- nir la stabilité des prix. Rien d’étonnant à ce que les clients d’une banque – que ce soient des ménages ou des entreprises – en viennent à s’interroger sur les impacts potentiels d’une telle situation économique au niveau de leurs emprunts immobiliers et d’autres formes crédits.

CREDITSIMMO.LU, l’ami qui sait écouter et rassurer

En période de crise susceptible de s’inscrire dans la durée, CREDITSIMMO.LU sait comment ac- compagner ses habitués – ainsi que de nouveaux prétendants à la propriété – qui perdent trop souvent leur temps à tergiverser. En particulier lorsque vient le moment de renégocier leur offre de crédit, voire d’anticiper le solde d’un emprunt malgré le ris- que de pénalités. Par exemple, face à une remontée des taux généralisée qui perdure depuis plusieurs mois et qui semble bel et bien caractériser une évolution majeure du marché immobilier pour 2022, la capacité d’achat des nouveaux acquéreurs se retrouve fortement impactée. Et avec des taux fixes sur plus de 25 ans qui ont déjà plus que doublé, il convient d’aller chercher con- seil auprès d’un courtier tel que CREDITSIMMO.LU. En effet, c’est une fois dans le dur et au cœur du cyclone que s’imposent les solutions miracle de dernière mi- nute. Et c’est justement une des spécialités de Georges Spanier et de ses collaborateurs qui ne rechignent jamais à assister et à encadrer leurs clients en toute circonstance. Le cas échéant, CREDITSIMMO.LU saura notamment analyser, comparer et sélectionner les nombreuses offres les plus à même de correspondre aux besoins – parallèlement à leurs ca- pacités – des clients. Et d’insister en outre sur les différentes possibilités qui prévalent, en particu- lier en s’accordant sur des alter- natives telles que la combinaison de taux fixes et de taux variables – pour leur part encore relativement bas – grâce à laquelle on peut facilement envisager une diminution non négligeable du coût du crédit moyen. En définitive, peu importe l’issue forcément positive, car l’étape principale du process passe naturellement par CREDITSIMMO.LU... www.creditsimmo.lu Tél.:00352466043–1

REALISONS VOS PROJETS
AU MEILLEUR TAUX !